Exposition « désobéir »

Adobe Photoshop PDF

Le Catalogue

couverture catalogue

Le Thème

1 – A l’issue de plusieurs ateliers de travail, auxquels ont participé plasticiens, musiciens,

peintres, poètes, sculpteurs, photographes et céramistes, Ohého !  Collectif des Artistes de Fontenay a choisi ce thème pour l’exposition collective, estimant que «  désobéir » avait bien à voir intimement avec le processus de création artistique et que ce verbe actif permettait d’instaurer une relation dynamique avec le public.

DÉSOBÉlR À : • 1° Ne pas obéir (à qqn), en refusant de faire ce qu’il commande ou en faisant ce qu’il défend. V. Opposer (s’), rebeller (se), résister, révolter (se). Désobéir à ses parents, à ses chefs, – Absolt. Ces enfants ont désobéi – (Passif) « La mère ne souffrait pas que l’héritier fût désobéi en rien » (Rouss.). • 2° Par ext. Désobéir à un ordre; à la loi. V. Contrevenir; enfreindre. transgresser, violer. • ANT. Obéir, respecter.
DÉSOBÉISSANCE
Action de désobéir V. Indiscipline, insoumission, insubordination, rebellion, résistance, révolte. • ANT. Obéissance.
DÉSOBÉISSANT, ANTE Qui désobéit (ne se dit guère que des enfants). V. Indiscipliné, indocile, insubordonné. Enfant désobéissant • ANT. Obéissant.

• La définition du verbe désobéir dans le « Petit Robert » est une référence commune ; la liberté artistique implique que chacune et chacun puisse interpréter ce thème comme elle ou il l’entend, dans les champs artistiques de son choix, affectifs, sociaux etc. Désobéissez, obéissez, bien ou mal comme il vous plaira !

• Ouverte à toutes les disciplines artistiques, l’exposition « désobéir » est conçue comme le bouquet d’artifice d’une campagne d’expositions se déroulant crescendo, atelier par atelier de la ville de Fontenay. Par ateliers, nous entendons quand c’est possible des lieux géographiques dédiés, mais aussi des lieux éphémères d’opportunité, voire des lieux dits « virtuels ».

2 – L’exposition collective « désobéir » doit être prise comme une invitation à entrer dans la danse, dans un cheminement aboutissant à une conclusion ouverte sur l’avenir. Son ampleur, sur les plans géographique, chronologique et interdisciplinaire impose une structuration rigoureuse en amont, garante de la plus grande liberté de toutes et tous en aval.

3 – Le thème « désobéir » est décliné à l’aide d ‘un fil d’Ariane saisissable par chaque artiste afin de faire jeu réciproque avec les autres artistes ET le public. Nous proposons que tous interprètent comme ils l’entendent ce qu’est UNE BOITE NOIRE. Nous sommes pour notre part partis de la définition du « Petit Robert » (domaine de l’aviation)

Aviat. Boite noire. appareil électronique enregistrant certaines données du vol (altitude. vitesse. etc.) et destiné à en contrôler a posteriori le déroulement. Techn. Boite noire. dispositif dont on connaît la réponse à un signal d’entrée, mais dont on ignore le fonctionnement interne. 

 

4 – Dans une première phase (2012-2014), le relais se passera de lieux en ateliers, installant progressivement « désobéir », à l’aide de boîtes noires comme indices.

5 – Dans une deuxième phase, 2014, se déroulera le bouquet final, qui sera l’exposition collective proprement dite, en 2014, rassemblant en une marelle historique et géographique les expositions antécédentes, cela sur un site institutionnel de renom. Ohého ! étudie la possibilité de présenter ensuite l’exposition finale dans plusieurs lieux successifs (département, région…).

EN RESUME

Il s’agit donc pour les artistes liés affectivement à Fontenay-sous-Bois —plasticiens, peintres, musiciens, sculpteurs, poètes, céramistes, comédiens— que chaque œuvre individuelle ou collective mette en chantier « désobéir » et comporte –tout ou partie- une boîte noire, allégorique ou figurée voire physique, pour autant que cet élément soit décodable par le public et les autres artistes.

Les travaux s’exposeront en un ordre chronologique dans le cadre des lieux choisis d’abord, puis seront rassemblés en un bouquet final.

6 – Ohého ! constituant le comité de pilotage de « désobéir » avec ses partenaires, reste seul décisionnaire quand à la validation des travaux.

• Les artistes, à nous lire, auront bien compris que Ohého ! met dans la pratique ce qui est écrit dans ses statuts : «l’association ne saurait se prononcer sur quelque critère de valeur artistique que ce soit. »

• Ouverte à tous les artistes intéressés à s’y impliquer (quel que soit leur statut), « désobéir » implique un cadre commun, et ce sont les critères énoncés plus haut qui seront retenus, et eux seuls.