Artistes plasticiens – exposition permanente 2024

I – Grainny – Sabine Barthélémy

Qu’avons-nous à transmettre ? Avons-nous le pouvoir de transmettre ?

Le titre de ma sculpture « Grainny »  est le mélange du mot « Graine » et du mot « Granny » qui signifie Mamie en anglais.

Je suis grand-mère depuis le 4 août 2022, ma fille à donné naissance à une fille … depuis j’observe ma transmission dans ce monde en perpétuel changement.

Cette boule de graines est un hommage  à Masanobu Fukuoka, botaniste et agriculteur japonais, connu pour son engagement en faveur de l ‘agriculture sauvage.

.

II – Paradoxe – Agnès Bennetot

Jouer sur les paradoxes: un élément liquide , la mer, transcrite en matériaux végétaux.
Je poursuis mon exploration du tressage et tissage végétal.
La légèreté, l’irrégularité de la texture obtenue me plaît pour donner une vision un peu décalée des éléments représentés.

Cette année j’y ajoute la couleur des végétaux.

https://www.instagram.com/abennetotart/
www.agnesbennetot.com

III – Effet domino – Caroline Boucher

L’étymologie du mot transmission nous conduit à percevoir la traversée qui doit avoir lieu.
C’est l’idée de l’éloignement, de déposer « au-delà », liée à l’idée de faire passer quelque chose à quelqu’un, d’un émetteur à un récepteur.

Suite d’évènements dont chacun est causé par le précédent – ou comment une petite action peut avoir des conséquences extraordinaires – Effet domino évoque ce mouvement, cette propagation, une réaction en chaine positive que l’on peut imaginer infinie.

Instagram / facebook – carolineboucherart

IV – Mes racines coulent dans mes veines – Elodie Chamboredon

La transmission, c’est ce que nos aînés nous donnent, nous laissent d’eux, ce qui leur survivra au travers de nous.

Le thème de la transmission, lié à la nature m’a inspiré un travail autour de l’arbre généalogique. Cet arbre évoque la transmission des goûts, des talents, des passions, des traits de caractère, des valeurs, de ce qui constitue notre être et notre personnalité et qui nous vient en partie de nos racines : parents, grands-parents, arrière-grands-parents.

Pour la réalisation de ce projet, j’ai utilisé du matériel de récupération et des objets chinés en brocante ou recyclerie. Les éléments et matériaux qui constituent l’œuvre sont donc eux-aussi des objets transmis.

https://www.instagram.com/les.j0ues.r0uges/
(avec des zéros à la place des o)

V – Engrenages – Patrick Diquet

Le travail que je propose dans le parc est une représentation de rouages. Ceux-ci sont le symbole de ce qui permet la transmission mécanique mais aussi ils rappellent métaphoriquement la transmission de la connaissance, du savoir et de valeurs communes.

https://www.instagram.com/teuqid/

VI – Fleur – Dorce

Ma matière première vient d’un glanage aléatoire de matériaux ferreux rejetés par l’industrie, le bâtiment ou le fond d’atelier du particulier.

XVIII – Torsion – Dorce

La matière s’accumule, l’esprit s’évade, se fixe ou se perd et l’inconscient guidé par la main et le regard s’exprime.

.

VII – Poème à la racine – Manuel fernandez

Je suis de plâtre et de bois
Parler de moi, quel tracas !
Mais je ne vais pas vous planter là 
Ni vous faire prendre racine 
Je vais même vous faire une fleur
Au jardin des carrières pour votre bonheur 
Vous verrez mon devant et mon derrière

.

VIII – Riverdance – Pascal Giudicelli

L’ancienne rivière présente dans  le parc l’eau circule vers le bas. L’évocation de l’eau évoque l’âme humaine  attirée vers la Conscience supérieure. Par la chaleur du soleil, elle se change en vapeur pour rejoindre le Ciel. L’eau est l’élément de purification et de protection par excellence. Pureté, grâce, immortalité, l’eau est aussi lumière et Connaissance. C’est autour des grands fleuves (Nil, Euphrate) ou des mers intérieures (Méditerranée) que sont nées les civilisations, les arts et les sciences. L’eau permet la communication et l’échange des savoirs. Ici la rivière s’élève vers le ciel, au même titre que l’’homme qui grandit et s’élève de par sa connaissance. Même asséchée, la rivière forme une empreinte comme un souvenir de transmission et d’enseignement.

https://www.pascalgiudicelli.com/

IX – TEXTE T IL ? – Olivier James

 Transmission 1794 sans fin.

*Le télégraphe Chappe (ou télégraphe aérien) est un moyen de communication (télégraphe) visuel par sémaphore.

la loi du 23 août 1794 stipule que tout citoyen ou citoyenne ne peut porter d’autre nom que celui qui figure sur son acte de naissance. (La transmission automatique du patronyme).

 Planche de Bois et Manipulateur qrafé de lettres : TEXTE T IL? 

 X – Trois « TELEphone-Yaourt » – Olivier James

 Sous titre: Réseau de transmission Land art plastique. (Pots filés avec qr code).

.

XI – Au fil de mes secrets… – Lili BEL

Installation in situ – 2024

Dans mon installation Au fil de mes secrets, je fais référence à la transmission invisible, présente dans la plupart des familles. Héritage invisible, qui se transmet par la voix du non-dit : le secret de famille.

Francoise Dolto dit, à propos des secrets de famille : « Dans une maison, les chiens et les enfants savent tout, toujours, surtout ce qui n’est pas dit »

Des bandes magnétiques tendues. Nouées aux branches des arbres qu’elles rencontrent. L’ensemble forme un immense tissage dans l’espace.

Quelles sont les images que ces bandes vidéos détiennent ?

Évènements familiaux ? Chef d’œuvre du 7ème Art ? Souvenirs de vacances ?

L’ensemble relève du secret. De l’intime. Secrets susurrés. Secrets gardés. Secrets dévoilés. Secrets enfouis. Secrets percés. Secrets d’enfant. Secrets de famille. Secrets inavouables. Secrets perçants. Secrets pesants…

Ces secrets longtemps archivés seront livrés à la Nature. Aux Éléments.

.

XII – Les couleurs du parc – Raffaella Tringali

Cueillir les couleurs de plantes sauvages.

Exprimer leur sève sur le tissu de celles qu’on nomme trop souvent « Mauvaises Herbes ».

Mal aimées, et pourtant…
Elles ont tant à offrir.

Leurs tiges, en apparence hostiles et piquantes offrent asile aux tout petits êtres de la forêt et des haies.
Puis, cachés, leurs sucs. Riches en tanins, nous réservent toute une palette de merveilleuses couleurs.

J’aime tisser des liens entre la Nature sauvage et l’émerveillement de l’Homme. Joueuse de couleurs végétales j’aime les partager et les faire découvrir tant aux artistes qu’aux étudiants, mais également aux passionnés. 

Au travers de ces tissus colorés aux couleurs des plantes sauvages du parc, je transmet ma passion des couleurs végétales.

.

XIII – La farandole – Sabine Triomphe          

C’est une danse de formes, liées entre elles par des fils et des rubans.

Des cercles de sagesse, des tissus effilochés qui offrent aux vents, à la pluie et au soleil, leur méditation poétique.

Comme une offrande, joyeuse d’avoir livré, jusqu’à son dernier souffle, des messages bienveillants.

.

XIV – La Liberté – Sophie Préveyraud

Un grand symbole pour une transmission essentielle : la liberté

Cette idée est soutenue par une poupée de végétaux au bras levé, à la coiffe épineuse, à la robe vaporeuse et éphémère. Tenant à bout de bras le monde, avec ses faux airs de la si célèbre, elle symbolise l’alliance, la justice, la démocratie… et la puissance. Elle s’érige au nom de la liberté de l’être, ses essences sont naturelles, elle est faites de matières vivantes. Elle va changer au fil du temps, se déshydrater, se colorer de brun et de roux, insistant sur le vivant, la fragilité et la temporalité.

XV – Etend-art – Sophie Préveyraud

Où en est-on de la transmission du savoir de nos anciens : la connaissance des cycles de la nature, les savoir-faire permettant de bonnes récoltes, le respect de la terre source de vie.
Ce que l’on nomme « écologie » n’est autre que le bon sens de notre survie.

https://www.instagram.com/preveyraudsophie/

XVI – Complètement à l’EnVert – Eric Lorenz

Lorsque j’ai vu arriver et atterrir le belvédère sur lequel je viens de m’adosser,
je n’en ai pas bien compris l’idée, ni le Sens, ni son orientation pas plus que son implantation ?
Pourquoi n’y a t-il pas de recul ? Pourquoi si proche des arbres ?
Faut-il les couper ? Faut-il imaginer le paysage ? Faut il fermer les yeux ? Etc.
Une installation comme une TRANSMISSION de toutes ces questions.
Des chaises, des chaises, des chaises pour un autre point de vue
Mais pas que…
NB : IL EST RECOMMANDÉ DE NE PAS CHERCHER À S’ASSOIR DESSUS





XVII – Hommage, plagiat ou transmission ? – Franck Niclausse

Émotions urbaines* du fantôme du street art,
transmise par la voie d’un hommage chlorophyllique.

* Référence à La Petite Fille au Ballon de Banksy, faisant partie d’une série d’art urbain
au pochoir.

.

Évènements

Samedi 15 juin

Voix Machine

Voix Machine, collectif situé au 9, rue des Mocards à Fontenay-sous-bois, s’installe pour l’occasion avec son studio Mobile dans les espaces du parc des carrières.
Une occasion rêvée pour témoigner, partager, interviewer, collecter vos paroles autour des questions de transmission des savoirs écologiques et des enjeux des pratiques de protection.
Une production sonore et collective, un podcast à fabriquer collectivement à partir du vivant, de l’existant, du moment, du maintenant, de l’imprévu et de l’improvisé, de nous.

Dimanche 30 juin

Karine Leroy

* « Idylles Chlorophylles »

Performance poétique dansée 

sur l’hybridation et la transmission entre les différents règnes animal, végétal et minéral

* « Les Contes de la lune verte »

Spectacle de contes, tout public dès 6 ans

« Avec ces contes étranges et merveilleux de nos villages, se déroule le fil vert des mémoires et des métamorphoses, un fil si lointain qu’il semble aller jusqu’à la lune ! Un chemin ponctué de musique, d’objet verts mystérieux, de rencontres inattendues et de secrets pour nous faire savourer la vie ! »