« La Rivière noire »

                                                                                                                        rivière noire en préparation (1) 

Isabelle Baudesson et Patrice Cazelles

Le fleuve de la mort où des Formes indéfinies surnagent entre des écritures cabalistiques ou symboles.
Le tout, distribué en archipel le long du fleuve,    serait un « message vibratoire » pour Fontenay (ville des Sources) à l’attention du cosmos …
L’ensemble de la conception prendra une forme plus intense vue de la Passerelle.

Médium : Bâche de bassin. Peinture. Formes en plâtre

La rivière noire s’écoule sous la passerelle du Parc de Carrières. Depuis la passerelle, en aplomb de la rivière, on distingue des formes qui surnagent. Des masses blanchâtres, minérales, organiques, presque humaines,  des signes étranges, presque une langue. La rivière noire est vivante, elle parle, elle coule. Sur la rivière les pictogrammes, issus des signalétiques type code HOBO*,  signalent l’existence de Fontenay sur la cartographie spatiale, comme des balises cosmiques.

Rune Patrice

Le Hobo code Fontenaysien est constitué d’une symbolique simple. Ni trop abstrait, ni concret, il tire son origine de l’alphabet romain dans une version modifiée qui drague du coté des runes, des symboles Maya, des idéogrammes, du graf. Il est parfaitement inventé pour l’exposition Land Art aux Carrières.

Certains code Hobo sont des « portraits en signes» de quelques artistes impliqués dans le projet Land Art aux Carrières. Ces portraits seront reproduits à divers endroits dans la ville. Ils conduisent au lieu de résidence de l’artiste.

Ainsi, la maison réelle est reliée à la maison cosmique.

Aux Parc des Carrières, les HOBO CODES flottent sur la « rivière noire » conçue par Isabelle Baudesson :  Je trouve intéressant le parallèle avec la villes aux fontaines (Fontenay-sous-Bois), ville d’eau, la rivière noire donne du sens à Fontenay ou du contre sens. Sa nature reniée, trahie, peut aboutir à des conséquences néfastes. Les humains sont sourds alors il faut bien parler à ses supérieurs, et faute d’interlocuteur, nous parlons au cosmos. En espérant que ce message soit comme un écho et interpelle, assigne les fontenaysiens.

Performance prévue dans la rivière noire le 18 juin à partir de 20h avec Isabelle Baudesson  (corps, mouvements) & Patrice Cazelles (sons – voix – porte-voix).  

* Le  Hobo Code (HC), comme les runes, attise  par sa forme un processus vibratoire et cosmique.  Le HC est, par son origine, signalétique. Les signes HC étaient utilisés par les émigrants aux USA en particulier  durant la période de la grande  dépression 1920. Des « vagabonds » parcourraient le territoire américain en quête de gite, nourriture, travail, de rapine …  Ils signalaient par des pictogrammes les endroits susceptibles de les accueillir, les sites dangereux, les lieux de maraude, les rondes de police, les lieux de ralentissement des trains pour grimper en marche, etc … ces signes étaient dessinés à la craie sur les murs, les arbres, par terre. Un véritable alphabet de la débrouille à l’usage des vagabonds. Quelques versions étaient très élaborées, on parle de certaines histoires écrites en HC.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>